Le monde des Pious

Allégorie de la joie.

Un beau jour, alors que je me baladais tranquillement dans un petit bois de Gironde lors d’une belle journée ensoleillée, un individu, visiblement pris d’hystérie étant donné qu’il se prenait pour un panda, croisa ma route et mon regard dans le même temps. Le saluant courtoisement comme la bienséance le suggère, quelle ne fut pas ma surprise lorsqu’il prononça soudainement, et non moins brutalement les mots suivants :

« PIOU PIOU PIOU PIOOOUUUUUUUU »

Surprenant, vous en conviendrez. Je réalisai alors bien vite qu’un sort venait de s’abattre sur moi : je ne pouvais dès lors dessiner que des poussins. Des putains de poussins. Une voix céleste me confirma la nouvelle d’un ton rauque :

La douleur. Allégorie n°2.

« Ô grand Poulop, Pour te défaire de la terrible malédiction des Pious qui vient de s’abattre sur toi, tu devras poster sur ta page Facebook – Oui, c’est une voix céleste qui vit avec son temps – un dessin représentant un poussin. Les vils internautes cliqueront sur « j’aime » d’un geste haineux et sans scrupule, et tu devras alors réaliser un dessin totalisant autant de poussins que de « j’aime » cliqués ! »

Et là, bande d’infâmes sadiques sans pitié ni scrupules que vous êtes, vous avez cliqué 139 fois. 139 satanées fois. Je vous ai haïs, traités de tous les noms, j’ai insulté bon nombre de vos génitrices, mais aujourd’hui je peux le dire : j’ai rempli ma mission et me suis libéré (le premier qui dit « délivré » se prend une taloche dans les narines) de cette vile malédiction.
Chers amis, voici donc, après tant de blabla, la petite BD du monde des Pious ! Avec non pas 139 mais 190 petits pious. Enfin vers là. Comptez-donc si ça vous amuse.

Cliquez sur le gribouillis pour l’agrandir si besoin.

Hebergeur d'image

Piou.

Victoire, l’affaire est close ! Il ne me reste maintenant plus qu’à aller désigner moi-même les prochains malheureux dessineux qui devront se coller ce merveilleux défi à vomir sur des chatons pour boucler la boucle. Je mettrai ça sur ma page facebook.

Rendez-vous la semaine prochaine pour une prochaine BD, qui, si tout va bien, devrait se dérouler dans un univers… girly. Oui.
Je vous laisse, j’ai à m’occuper.