Harcèlement dru

Quand on commence à avoir un lectorat varié et assez éclectique, on est souvent alpagué par telle ou telle interrogation. L’une de celles qui revient régulièrement, c’est « Dis Poulop, est-ce que des fois, par hasard, tu dessinerais du cucul ? ».
Alors bon, que voulez-vous, je réponds en dessin. Bonne lecture.

Voilà. Bon appétit et à bientôt.

Morceau de vie

Si j’écris ces lignes, c’est à cause de votre sadisme sans limite. En ce moment, un défi tourne chez les dessineux sur facebook : le défi « piou-piou ».
Sous ce nom bigrement recherché se cache un challenge qui l’est tout autant consistant, une fois désigné par un mesquin collègue dessineux, à poster sur sa page Facebook un dessin de poussin tout mimi tout gentil, et d’attendre que les gens cliquent sur « j’aime », puisqu’ils n’ont rien d’autre à faire.
Le dessinateur déchu devra ensuite réaliser un dessin qui totalisera autant de poussins (dits « pious ») que de « j’aime » récoltés. Voilà. Sauf que sur ma page facebook bien-aimée, vous avez été 133 à cliquer.

Par conséquent, hormis le fait que je vais probablement envoyer des mecs sonner chez vous pour vous régler votre compte un par un, ce dessin piou-piou va prendre du retard. Disons qu’on va essayer de le finir pour lundi ou mardi. Vous voilà prévenus. Mais c’est de votre faute.

En attendant, si vous vous ennuyez de moi, je vous propose plusieurs choses : d’abord, vous pouvez venir causer sur ma page facebook. Puis, dans un élan d’humeur communicative, vous avez la possibilité folle de me rejoindre sur twitter pour parler en 140 caractères. Enfin, si vraiment vous n’en pouvez plus d’attendre, vous pouvez toujours aller visiter la page de la liste de tous les articles régulièrement mise à jour ou aller faire un tour chez les liens à droite dans la catégorie « les cancres du net ».

Bon, ça en fait du blabla ! Je vous laisse donc avec une vieille BD, parce qu’ici, il y a toujours un gribouillis à la clé. Celui qui suit a été réalisé au début de l’année 2012. Bonne lecture.

Morceau de vie
De l’amour et de la tendresse. ‘Y a que ça de vrai, bordel.

Sur ces entrefaites, je vous laisse, j’ai des pious à broyer dessiner.