Le grand jour

C’était un silencieux matin. On distinguait tout juste quelques sifflements d’oiseaux qui se réveillaient et chantaient la nouvelle journée à venir. Ce fut de courte durée. Le sol se mit à trembler. Un grondement se fit entendre, de plus en plus puissant. Au loin, un nuage de poussière apparut. Il se rapprochait rapidement, comme une tempête du désert, en pire.

D’ignobles sons gutturaux envahirent bientôt l’environnement sonore. Grognements, gémissements, cris démoniaques formaient désormais un orchestre assourdissant. Puis des silhouettes se révélèrent. Une horde d’êtres grouillants, envahissant le moindre espace vide du lieu, venait de surgir de l’épaisse couche de fumée.

Bavant, gesticulant n’importe comment, mordant à peu près tout ce qui pouvait l’être sur leur passage, les créatures semèrent le chaos, la discorde, la misère et tout ne fut plus que poussière.

Bref, c’était une rentrée comme les autres à l’école maternelle de Gamarde-les-bains.
la rentrée LD

Comment on fait une réforme ? – Episode I : Un nouveau désespoir

Qui ici n’a jamais posé les yeux sur un article de journal, un extrait du JT de 20h ou un coin de site web d’information avec un titre du style « La réforme territoriale se précise« , « L’opposition propose des amendements à la proposition de réforme agricole » ou encore « Nabilla commente la réforme du système éducatif » ? Tous ici, chacun d’entre vous a déjà eu vent d’une réforme, d’une nouvelle loi, d’un changement politique plus ou moins majeur. Dieu que cette introduction a l’air d’annoncer un article chiant comme la mort…

Point d’inquiétude, allons droit au but : je me lance dans une bande dessinée destinée à aborder la manière dont se met en place une réforme, en prenant l’exemple désormais bien connu des rythmes scolaires. Si si, c’est connu, si ça ne vous dit rien, contentez-vous donc de regarder les images, c’est fort agréable tout de même.

Alors pour ne pas donner envie au lecteur de se pendre tout en avalant une bouteille d’ammoniaque, cette BD épouse un ton assez léger, bien que les traditionnels pavés de phylactères soient de la partie, youpi. Pour les ignorants qui ne savent pas ce qu’est un phylactère, vous pouvez toujours courir pour que je vous le dise. Non revenez,  enfin,  je plaisante. Allez. Voilà, gentil.

Cette histoire est conçue pour une éventuelle future publication dont je vous reparlerai en temps voulu. Je la publierai suivant son avancée ici,  par épisodes comme vous l’aurez constaté en lisant le titre de cet article. Mais il suffit, place aux coups de crayon ma bonne dame !

 

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

Oui je sais, cette dernière page est entièrement repompée sur une de mes précédentes BD, filous que vous êtes, vous les connaissez par cœur !

A bientôt pour le prochain épisode, je vous laisse, c’est la pause café.