Le Petit Chaperon Rouge en selfies

Et si nous modernisions un peu ce vieux conte pour le dépoussiérer ? Allons-y donc. L’article sera mis à jour à chaque nouvel épisode.

Épisode 1chaperon selfie1

Épisode 2chaperon selfie2

Épisode 3
chaperon selfie3 LD

Épisode 4
chaperon selfie4 LD

Épisode 5
chaperon selfie5 LD

Épisode 6
chaperon selfie6 LD

Épisode 7
chaperon selfie7 LD

Épisode 8
chaperon selfie8 LD

Épisode 9
chaperon selfie9 LD

Épisode 10
chaperon selfie10 LD

Épisode 11
chaperon selfie11 LD

Épisode 12
chaperon selfie12 LD

Épisode 13
chaperon selfie13 LD

Épisode 14
chaperon selfie14 LD

Épisode 15

Épisode 16
chaperon selfie16 LD

Épisode 17
chaperon selfie17 LD

Épisode 18
chaperon selfie18 LD

Épisode 19
chaperon selfie19 LD

Épisode 20
chaperon selfie20 LDVoilà, c’est fini !
Un grand merci à tous les fous furieux qui ont traîné dans le coin pour suivre ça et plus particulièrement à ceux et celles qui m’ont inspiré moult bêtises pour garnir ces selfies bien comme il faut.

Un odieux festival

Amis de l’internet, bien le bonjour.
Baroudant ici et là au gré du vent et de mes humeurs, j’ai atterri ce samedi dans un lieu bigrement particulier : Selles-sur-Cher. Charmante bourgade ne payant pas de mine, le lieu accueillait un événement aussi étrange que sympathique : le festival des Geek Faëries. Oui, j’ai dit « Geek », ne partez pas, voyons, attendez un peu ! Parce que si le geek a beau être mystérieux, différent et baveux au premier abord, il n’en reste pas moins extrêmement agréable en général quand il daigne s’éloigner de son PC watercoolé à 86 Go de RAM et 32 cœurs de processeur.
Votre aimable serviteur a donc eu la chance d’assister à des combats d’épéistes (avec de vraies lames en métal), des concerts d’ocarina (avec de la vraie musique) ou encore des matchs de Quidditch sur gazon (avec de vrais gens qui volent sur des balais).

Non vraiment, regardez sur Youtube un match de quidditch. C’est assez formidable.

L’ambiance était ainsi très bonne, et elle le fut plus encore lorsque j’ai pu croiser le blogueur l’Odieux Connard. Présent au festival à l’occasion de la sortie de son livre (que je vous conseille), j’ai pu le rencontrer, papoter et assister à sa conférence (enfin plutôt un échange avec le public) qui valait son pesant de pistaches. Tout ça pour dire que… Ben que j’ai fait deux nouveaux dessins tirés de son univers (qui, je le rappelle, est composé principalement de démontage de mauvais films, d’annihilation de blogueuses mode et de GHB dans les verres de demoiselles peu farouches avant de les enterrer dans un sous-bois).
Allez donc voir le blog du monsieur, vous passerez un bon moment et perdrez probablement votre innocence.

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur ces Geek Faëries, rendez-vous sur leur site.

Mais assez de blabla, place aux gribouillis.

Selfie OC
Il paraît que les adolescentes dégénérées font un excellent engrais naturel. A tester.

Le second est tiré d’une imitation de l’Odieux de ce à quoi doit ressembler l’écriture d’un scénario à Hollywood pendant la conférence. J’ai repris l’idée et ça a donné ça.

scénaristes bureau
Des couleurs faites à la main. Enfin au feutre, vu que mes doigts ne génèrent pas encore d’encre de couleur naturellement. J’en connais quelques unes qui auraient trouvé ça problématique.

Et voilà, vous savez tout sur ce samedi fou.
Si certains sont intéressés, j’avais fait d’autres dessins pour l’Odieux Connard, visibles ici en fin d’article et .

Un autre gribouillis arrivera dans la semaine si tout va bien, étant donné que le voyage en train m’a permis d’être productif. C’est le bon côté d’être incapable de dormir dans les transports.
Je vous laisse, j’ai un café sur le feu.

Selfhistory II : les selfies contre-attaquent

Chers lecteurs, chères lectrices, voici que mon équipe d’archéologues bénévoles vient de rentrer de ses fouilles, et le résultat est fructueux !
Comme vous le savez, ici on jette quelquefois un regard sur l’Histoire à travers des selfies récupérées dans des temples Aztèques ou des ruines Maya. Le dernier article se trouve ici pour les nouveaux et les amnésiques : selfhistory, part one.
Pour fêter la nouvelles fournée de ces formidables selfies mais également le premier anniversaire de ce blog, je vous invite à aller admirer ces antiquités que sont les Selfhistory que je vous propose aujourd’hui.
Ah et avant de partir : J’ai une Page Facebook, si certains s’ennuient sur les réseaux sociaux, ainsi qu’un compte twitter. Je suis aussi inscrit sur Pinterest, mais mon cerveau n’a pas encore compris en quoi diable ce truc peut être utile. Bref, assez de blabla, places aux selfies !

Ce premier selfie remonte à la Création, paraît-il.
Ce premier selfie remonte à la Création, paraît-il.

Noé était un homme de coeur mais avait des goûts assez douteux.
Noé était un homme de coeur mais avait des goûts assez douteux.

selfie Moïse
L’avancée des recherches dans le domaine confirme petit à petit que Moïse était un sacré branleur.

Hebergeur d'image
Nous passons à une période plus récente, avec le DJ le plus prisé de l’époque.

Hebergeur d'image
Martin Luther King avait ses secrets bien à lui pour avoir la peau douce en toute circonstance, même au réveil.

Hebergeur d'image
JFK avait le vent en poupe à l’époque. Mais certains affirmaient que c’était un trou de balle.

Hebergeur d'image
Ce petit côté prétentieux de Cloclo créait parfois dans son entourage pas mal de tensions.

Hebergeur d'image
Michael Jackson a toujours su attirer l’attention des médias et du public, de 7 à 77 12 ans.

Hebergeur d'image
Dynamique et souriante, Lady di était du genre à foncer.

Hebergeur d'image
Ben Laden avait beau avoir une barbe peu pratique pour la soupe, c’était tout de même un gentleman incontesté.

Hebergeur d'image
Le romantisme français se retrouve dans tous les domaines, de l’art à la politique, en passant par les programmes TV.

Hebergeur d'image
Le pays envisage une réforme des rythmes scolaires pour éviter que l’opinion publique ne s’enflamme.

Voilà pour aujourd’hui, gredins que vous êtes !