Fais comme l’oiseau…

Votre vie est terne, morne, vous vous lassez de tous et de tout ?
Plus rien ne vous motive, aucune passion ne vous anime, vous vous sentez mou du genou ?
Le quotidien vous dévore, absorbe votre énergie, vous épuise ?
Vous n’arrivez plus à faire quoi que ce soit à votre guise ?

Alors arrêtez tout, respirez un grand coup et faites comme l’oiseau.

fais-comme-loiseau-ldVoilà. Je vous laisse, j’ai un café sur le feu.

Alouette, gentille alouette…

Qui n’a jamais chantonné de petites comptines à ses charmants bambins pour tenter (vainement) d’atténuer leurs cris et râles maléfiques ? Avouez-le, vous vous êtes déjà adonné à cette pratique.

Alors qu’il suffit en général, comme je ne cesse de le répéter, d’un bon coup sec sur la nuque pour calmer le marmot. Mais passons.

Nous avions déjà traité la chanson de la souris verte et ses paroles improbables ou encore de l’univers particulier de Frère Jacques, ci-dessous.

Frère Jacques...
Aujourd’hui, continuons dans notre lancée et attaquons-nous promptement et avec entrain à cette chère alouette, si gentille alouette.
Alors assez de blabla et place aux gribouillis !
alouette_0001 LDEt voilà ! Ah, je ne sais pas vous, mais moi, les comptines, ça me donne la patate.

En bonus aujourd’hui : Un petit gribouillis fait à l’occasion de la mouvance webique « Art vs artist » qui fleurit sur la toile depuis quelques jours. Vous trouverez tout plein d’exemples en cliquouillant ici.
Le principe : faire un petit montage en neuf cases avec au milieu une photographie de la tronche de l’artiste et, dans les cases autour, les œuvres de l’artiste en question. Pour cerner à la fois l’univers et l’auteur, la relation entre l’œuvre et son créateur, l’imaginaire et l’imaginant, le lien métaphysique et organique entre l’Art et le monde, Pygmalion dans tes yeux, wesh t’as vu. Bref, j’ai pondu ça.

art vs artist LDN’hésitez pas à visiter la galerie des gribouillis, elle est mise à jour.

Le Rap du Père Noël

Dans l’obscurité de la nuit,
Quand nos chérubins roupillent,
Un son unique retentit,
Une étoile, soudain, brille

Est-ce une comète égarée
De la galaxie Alpha ?
Ou une légende inventée
Par les adultes, ces bêtas ?

Vous m’avez eu, coquinous
La seconde réponse est juste !
Plongeons alors, moi et vous,
Dans ce mythe vieux et robuste.

Rap de noel LD

Une souris verte…

Poulop une chanson
Je me trouve décidément bien bon.

C’est la rentrée ! Alors, mesdames et messieurs, je vous le demande : quoi de mieux qu’une bonne vieille comptine pour démarrer cette année scolaire qui s’annonce encore plus fofolle que la précédente ?

Et des comptines il y en a, pour sûr. Mais l’une d’elle revient. Sans cesse. Depuis la nuit des temps. On la chantonne à tous les bambins dès qu’ils osent réclamer une chanson ou quelconque signe d’attention. Personne ne sait pourquoi, mais elle comble les attentes. Et ce depuis au moins 200 ans ! (véridique).

N’attendons pas plus, lançons-nous ! C’est l’heure de la comptine, c’est l’heure de la chanson, c’est l’heure de… la souris verte.

Hebergeur d'imageC’est tout pour aujourd’hui ! À très bientôt avec une petite histoire animalière, si tout va bien.

Comment bien dessiner Elsa de la Reine des Neiges ?

Certaines choses sont tellement ancrées dans les mœurs qu’elles en deviennent évidentes naturellement et acceptées par l’ensemble de la société. C’est le cas par exemple pour certains films considérés comme « classiques » : personne ne remettra en cause un Chaplin ou un Fritz Lang, tant leurs œuvres sont encensées. Un autre exemple plus récent existe, on le doit à Disney. Grande compagnie créatrice de rêves et d’arc-en-ciels enchanteurs, leur dernier succès incontesté se nomme nonchalamment La Reine des Neiges. Et d’expérience, je peux vous assurer que peu de gens remettent en cause la qualité de ce truc film merveilleux.
Bref, je suis sûr d’une chose : vous avez déjà dû baver devant les images incroyables du long-métrage animé en pensant « oh, mais que j’aimerais savoir dessiner Elsa qui chante sa super chanson trop bien hihihihihi ! ».
Eh bien les amis, n’allez pas plus loin et cliquez sur la vidéo ci-dessous.

Bon et soyez indulgents hein, c’est ma première vidéo. Non mais.

En bonus aujourd’hui : rien à voir avec la choucroute, voici le dernier dessin pour ce cher Odieux Connard, dont l’un des articles m’a inspiré (clic clic pour agrandir).

Hebergeur d'image
Avouez que ça vous donne envie de regarder l’horizon lointain en pensant très fort au sens de la vie.

Je vous laisse, c’est la pause.