Un festival de défis : épisode 2

Ici, ce n’est plus un secret, on aime jouer. Que ce soit à cache-cache dans les bois, à « où est le panda ? » sur Facebook, à Super Mario chez les geeks ou au Kem’s dans les centres de loisirs (oui, ça s’écrit comme ça, ne cherchez pas, vous avez tort), l’auteur de ces lignes est un indécrottable grand enfant.
Cette tare sans nom m’a poussé, vil et diabolique que je suis, à aller démarcher en message privé un certain nombre d’entre vous pour vous faire participer à mon jeu de gribouille préféré, soit « Trois mots, un gribouillis ».
J’avais déjà débuté ce jeu avec une vidéo il y a quelques temps. Et une première session de défis à thèmes avait été résumée ici et .
Mais passons, je vous rappelle les règles de ce jeu interactif fort ludique :

  • Un lecteur me donne trois mots au hasard (noms propres, pious et poulpes sont proscrits)
  • Je gribouille un dessin basé sur ces trois mots

C’est complexe, je sais. Sans plus attendre, voici un florilège de ce que vous m’avez fait gribouiller, grands foufous que vous êtes tous et toutes.

DRAGON – PIRATE – CYBERPUNK
C’est Martin Wildy Irigaray qui ouvre le bal avec ces trois mots fort inspirants. Tellement inspirants que j’ai détourné le « cyberpunk » (qui ferait référence à un univers proche de Matrix en temps normal) en « Steampunk » (dont un bon exemple est le film d’animation Steamboy… Notez l’originalité dans les dénominations). Bref, j’ai pondu ça.

défi dragon pirate cyberpunk LD

Ce Dragon a besoin d’un prénom. Et le premier qui me sort « Kiki » se prend mon pied dans la narine gauche.

Une fois la bestiole gribouillée, le second défi a pu être lancé.

PRÉHISTOIRE – POST-APOCALYPTIQUE – CHOCOLAT
Trois mots, dont un composé, donnés gracieusement par une représentante de mon lectorat allemand la très sympathique Juu Mushu. Là aussi, j’ai un peu remanié les mots à ma sauce. « Préhistoire » devient ainsi « mésozoïque », et « Post-apocalyptique » devient « Pré-apocalyptique ». C’est moi qui décide, ceux qui ne sont pas contents peuvent aller se faire cuire ce qu’ils veulent tant que c’est sain et non-cancérogène.

défi préhistoire chocolat post-apocalyptique LD

Ce dessin m’a pris 2h20 de mon temps. Et m’a permis d’apprendre que je ne maîtrise absolument pas Twitch. Mais ça viendra.

Une fois les dinosaures exterminés, il ne me restait plus qu’à dessiner des ornithorynques.

ORNITHORYNQUE – BÉBÉ – CHAPEAU
Krystal Key, fidèle lecteur du blog gribouillant à ses heures perdues des super-héros mi-héros, mi-nus (oui), m’a soudainement donné ces trois mots, respectés à la lettre pour le coup. Ce qui a donné ça.

défi orni bébé chapeau LD

Quand un scénario logique peut résumer les trois mots donnés par les lecteurs, mon réflexe est de balayer l’idée aussitôt pour en faire quelque chose comme ça. C’est efficace.

Un bon bébé est un bébé noyé (ou congelé), comme disait mon grand oncle. Une fois la chose faite, un autre lecteur sauvage est apparu !

KKK – MÉSANGE – TULIPE
Non, « KKK » ne signifie pas « kangourou kamikaze à klaxon » comme vous le soupçonnez peut-être, mais naturellement Ku Klux Klan. Cette fois-ci, nous remercions Billy Drausin pour ces trois mots. Après trois nuits blanches et deux litres de café, une idée a soudain bondi dans mon esprit tourmenté pour devenir ceci.

défi kkk mésange tulipe LD

Typiquement le genre de dessin qui donne envie d’en faire une série en plusieurs tomes, exkluxivement à base de jeux de mots pourris.

Je devrais monter une entreprise de jeux de mots, je sais. Merci. Passons séant au gribouillis suivant.

VAN – ROAD TRIP – MER NOIRE
Cet avant-dernier dessin nous vient des trois mots offerts par Steven Herteleer, photographe vagabond arpentant des endroits sauvages et mystérieux tels que les temples cachés de la Mer Noire, des dunes ensablées ou encore le fil d’actualités de google +.
En est ressorti ce petit gribouillis.

defi van raod trip mer noire LD

Comme on dit dans ces moments-là : c’est coule.

Décidément, beaucoup de chérubins se retrouvent à l’eau de nos jours. Mais passons maintenant au dernier défi, qui n’en était pas vraiment un.

DESSIN – LIBERTÉ – RIRE
Le 7 janvier, nous fêtions un triste anniversaire, celui de ces personnes qui ont prouvé qu’un crayon peut effrayer une Kalachnikov.

défi liberté dessin rire LD

Ne cherchez pas le piou, il n’y en a pas. Je sais, c’est terrible. Je vous invite à venir vous faire exploser chez moi si vous n’êtes pas contents.

Nous terminons ainsi cette petite session de défis « Trois mots, un gribouillis »,
en attendant la prochaine. Je remercie tous les lecteurs qui se sont prêtés au jeu, et vous dis à la prochaine, parce qu’on va continuer à s’amuser, que diable.

A propos Poulop

Je suis venu, j'ai vu, j'ai dessinu.
Cet article, publié dans Défis de gribouille, Une case, une histoire, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Un festival de défis : épisode 2

  1. Dugard dit :

    Super drôle comme d’habitude, on en redemande;o))

  2. Monkibe dit :

    Je propose ersatz pour le dragon. J’aime ce mot et vu qu’il ne reste plus grand chose du dragon…

    • Monkibe dit :

      Je précise que certains de ces dessins ont été fait en compagnie de plusieurs Barbar et d’une certaine Chouffe plutôt n’ice

  3. galanga dit :

    Pour le dragon, je propose Johnny. Parce que « Allumeeeez le feu ! Alluuuumez-eeez le feu ! ». Et que le vrai fonctionne tout autant à l’éthanol.

  4. Ping : Le petit motard affamé | Poulop – L'éducation du crayon

Crier votre amour à l'auteur

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s