Les 25 heures de la BD 2017.

Chers parcoureurs et chères parcoureuses du web, c’est l’heure des 25 heures de la BD !

Vous commencez à connaître le défi : réaliser 12 pages de BD (ou 12 illustrations) en 25 heures, de 13 heures ce samedi à 13h le lendemain (donc 25 heures si l’on compte le changement d’heure, eh oui ma bonne dame, c’est fou tout ça quand même).
Le tout en suivant un thème et une contrainte donnés au top départ de l’épreuve.

J’avais déjà participé à ce genre de défi à plusieurs reprises en gribouillant :

Une histoire pleine de chats diaboliques pour les 23hBD 2015.
Un western plein de suspense et d’absurdités pour les 23hBD 2016 (en collaboration avec Monkibe et accompagné de Ceddo et Bambou, deux dessineux aussi doués qu’improbables).
Un duel sauvage, spectaculaire et sans aucune sorte de logique pour les 25hBD 2016 (également avec Monkibe).
Une histoire enfantine, innocente et ludique pour les 23hBD 2017 en collaboration avec Monkibe, Zupermoi et ElOrnitorrinco.

Cette année, rebelote ! Et pour faire bien, ce sera votre humble serviteur qui annoncera le thème , étant donné que l’équipe organisatrice torturée par la tyran Zia m’a désigné pour être le parrain de cette édition 2017.

le thème et la contrainte seront annoncés sur le site des 25hBD à 13h.

Ce week-end, je ferai donc équipe avec Monkibe, Ceddo et Clara Lang, trois gribouilleux aguerris qui n’attendent que ça pour en découdre, ne pas dormir et pleurer des larmes de sang devant le défi qui nous attend.
Pour suivre l’avancée des travaux, rien de plus simple : visitez notre page participants régulièrement, nous tenterons de poster au fur et à mesure de la création de l’histoire.

Je ferai évidemment un débriefing la semaine suivante sur le blog en publiant directement la BD pour ceux qui l’auront loupée.

Alors à tout à l’heure pour le début de l’épreuve, ça va gribouiller sévère. Qu’on se le dise.

PS : on remercie bien fort, tous en chœur Zia et l’ensemble de l’équipe des 25hBD pour le travail fou qu’ils abattent, ainsi que Cowkiller et Super Furet pour l’affiche de grande qualité. Non mais.

A propos Poulop

Je suis venu, j'ai vu, j'ai dessinu.
Cet article, publié dans Défis de gribouille, Une BD, une histoire., est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Crier votre amour à l'auteur

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s